Le samedi 21 juillet en début d'après midi, un violent feu de forêt démarre à Bouleternère dans le département des Pyrénées Orientales. Aux alentours de 18h, attisé par un mistral soufflant à près de 80 km/h, le feu a déjà dévoré plus de 100 hectares de garrigue et de chênes.

Feu de Forêt de Bouleternère dans les Pyrénées Orientales Face à l'ampleur de l'incendie, le SDIS 66 fait appel à des renforts extra-départementaux parmi lesquels une colonne FDF de la Drôme et le DIH de la Sécurité Civile basé à Brignoles auquel appartient le SP castelneuvois Kevin Bonin.

Les pompiers engagés sur ce chantier de Bouleternère travaillent d'arrache-pied jusqu'au dimanche midi pour noyer les lisières et traiter les reprises. Alors que la colonne 26 s'apprête à rentrer, un gigantesque incendie se déclare au Perthus à proximité de la frontière espagnole.

L'incendie, à la faveur d'un fort mistral, se propage à une vitesse hallucinante. Vue sur le Feu de Forêt de la Jonquera à bord de l'hélico du DIH A 21h, 5 000 hectares ont déjà brûlé et 25 000 hectares sont menacés. Les flammes ont déjà traversé la ville de la Jonquera et se dirigent vers Figueres. Les SP drômois sont engagés le dimanche en fin de journée au Perthus afin de traiter la "partie française" du feu.

La colonne du 26 en stand-by au Centre de Recueil des Moyens Une relève de personnel, à laquelle participe le SP castelneuvois Manu Perez, est organisée par le SDIS 26 le lundi matin pour une arrivée en début d'après midi au péage de Perpignan Nord. La relève est rapidement engagée sur le chantier du Perthus. A la demande de l'Etat espagnol, les secours français traversent la frontière et se dirigent vers la ville de la Jonquera pour prêter main forte à leurs homologues espagnols.

La colonne 26 réalise des missions de surveillance, d'extinction de reprises du foyer ainsi que de noyage des lisières. De son côté, le sapeur Kevin Bonin et le DIH de la Sécurité Civile sont déposés par hélicoptère dans des reliefs escarpés afin de traiter les nombreuses reprises au moyen d'établissements de grande longueur.
Une des nombreuses reprises de feu dans un vallon Une des nombreuses reprises de feu traitée par la colonne 26 Un Hélico Bombardier d'Eau (HBE) au ravitaillement Etablissement grande longueur par le DIH pour traitement des lisières Matériel spécifique au DIH: Bâche à eau et motopompe relais pour traiter les fumerolles en milieu escarpé

Après deux nuits et trois jours passés sur le terrain, les pompiers drômois reprennent la route et réintègrent leurs centres respectifs. A noter le très bon accueil de la population locale notamment celle de Maureillas les Lilas (66) où la colonne 26 a pu se restaurer et reconditionner le matériel avant de regagner la Drôme.

Une vision de fin du monde... Enfin, signalons que ce gigantesque incendie aura eu, malgré l'ampleur des secours déployés, des conséquences désastreuses tant sur le plan humain (4 morts), économique (des centaines de maisons détruites) qu'environnemental (près de 14 000 hectares de forêt détruits).